Le Social Lab

Un « socialab » dans le cadre des formations sociales

 

La création d’un « Social Lab » se fonde, pour nous, sur l’hypothèse selon laquelle les réseaux sociaux ainsi que les échanges numériques constitueraient des espaces sociaux à part entière.

On dit d’une Société, du latin societas “association”, qu’elle s’étaye sur les relations qui s’établissent entre des personnes qui ont ou qui mettent « quelque chose » en commun. De manière étendue ou restreinte la société se définit donc à partir de ce qui “ implique ” l’ensemble des personnes qui sont mises en relation. De ce point de vue les réseaux sociaux font société car en qualité de réseaux dit sociaux, du latin socialis “sociable” relatif aux alliés, de socius “compagnon”, ces échanges épistolaires constituent une des modalités selon lesquelles des liens peuvent s’établir entre les individus en société sous une forme dématérialisée certes mais où se nouent symbolique, imaginaire et réel à la façon d’un nœud borroméens dans le « clic » qui valide le message.

L’espace social ainsi dématérialisé par sa composante numérique n’en reste pas moins vecteur de socialité par le langage qui le structure.

Structurés en réseaux dits « sociaux », ils sont, de notre point de vue, parfaitement éligibles au travail social en tant qu’objet scientifique compte tenu de leur capacité à influencer l’opinion publique mais aussi d’excellents leviers d’essaimage, d’innovation, de recherche et d’espaces de travail partagés. Par ailleurs, la dimension horizontale de ces échanges en fait un espace d’innovation sur le plan de la communication dans les organisations tant sociales qu’entrepreneuriales.

Voilà pourquoi, nous avons souhaité créer un espace social dématérialisé reposant sur un processus de travail collaboratif vecteur d’innovation sociale par l’émergence, la valorisation et l’expérimentation des idées nouvelles tant du point de vue de l’organisation des espaces sociaux que des actions sociales citoyennes et/ou institutionnelles.

La dématérialisation de cet espace social lui conférant des caractéristiques spécifiques, un travail d’étude, d’expérimentation, de conception et de modélisation portant sur l’animation et la structuration de cet espace par les parties prenantes lui a été associé.

Articulation entre espace dématérialisé et espace matérialisé

Inscrit dans un processus pédagogique dit appropriatif, l’IRTS PACA et Corse a élaboré en partenariat avec Urban Prod un Socialab dont l’objet est de créer un « tiers lieu » au sein duquel les personnes concernées et/ou impliquées dans des dispositifs d’action sociale ou de santé ayant un impact sur leur vie sociale, puissent s’engager dans des groupes projets auxquels seront associés d’autres acteurs.

L’intérêt de ce tiers lieu est de permettre à ces personnes de pouvoir aborder les problématiques auxquelles elles sont confrontées dans un processus de déconstruction institutionnelle en coopération avec des étudiants, des professionnels, des chercheurs, des formateurs, des enseignants, des institutionnels et des citoyens souhaitant s’engager dans une réflexion sociale qui pourront à leur tour aborder ces personnes hors du champ institutionnel dans lequel ils les fréquentent habituellement.

Cette structure s’inscrivant dans une dynamique de type « bottom up », il est parfaitement imaginable et possible que des personnes « concernées et/ou impliquées », participant à ce dispositif, puissent conduire des groupes de projet.

La mobilisation de l’ensemble de ces acteurs se fait par l’animation d’un espace social dématérialisé reposant sur un processus de travail collaboratif vecteur d’innovation sociale par l’émergence, la valorisation et l’expérimentation des idées nouvelles tant du point de vue de l’organisation des espaces sociaux que des actions sociales citoyennes et/ou institutionnelles.

Si les travaux de groupe se font dans un espace inscrit dans une réalité matérielle et institutionnelle (constitution de groupes projets, séminaires etc.), la mobilisation des acteurs, l’essaimage des productions et les interactions entre les acteurs se font eux dans un espace numérique donc dématérialisé.

La dématérialisation de cet espace social lui conférant des caractéristiques spécifiques, un travail d’étude, d’expérimentation, de conception et de modélisation portant sur l’animation et la structuration de cet espace par les parties prenantes lui est associé. Le Socialab, à cet égard, constitue en lui-même un objet de recherche appliquée.

 

www.le-sociallab.eu

 

 Article ASH du 13 octobre 2017

 

 

Voyage d’études d’initiatives citoyennes à Madrid, Espagne.

Podcast