DEESS – Dirigeant d’Entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire

La profession

DEESS – Dirigeant d’Entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire

Ce cycle vise le développement de la compétence managériale des dirigeants/es d’associations, coopératives ou mutuelles, fondations et les sociétés commerciales de l’ESS, pour une performance économique et sociale de leur entreprise.

Le dirigeant(e) d’entreprise de l’économie sociale, exerce son métier par une approche pluridisciplinaire et systémique prenant en compte les différentes dimensions de la vie et de la gestion de l’entreprise. Il/elle apporte à l’entreprise une vision du projet alliant la dimension sociale à l’économique. Il/elle gère la complexité des situations et arbitre en concertation avec les instances de décision les choix stratégiques et de pilotage. Le/la dirigeant(e) assume la responsabilité générale de la structure par délégation du conseil d’administration ou du conseil de direction.
Il/elle exerce une responsabilité d’encadrement intégrant les objectifs stratégiques et de développement définis ;
Il dirige et développe l’entreprise en étant garant(e) de l’objet social et de la viabilité économique ;
Il anime en lien avec les instances politiques la gouvernance notamment par la mobilisation des parties prenantes ;
Il assure les fonctions de développement stratégique et de déploiement de l’entreprise en lien avec les besoins du territoire et du marché ;
Il conçoit et met en œuvre les conditions de réalisation d’activités d’utilité sociale à partir des besoins identifiés
Il gère et fédère les ressources humaines en prenant en compte la diversité des statuts (salariés, bénévoles, associés…) ;
Il pilote l’activité selon le modèle économique défini et assure sa viabilité financière ;
Il s’inscrit en tant qu’acteur du développement territorial économique et social de son territoire, en partenariat avec les différentes instances socio-professionnelles et politiques ;
Il impulse une dynamique d’innovation sociale voire technologique

Les différentes appellations :

Président(e), Président(e) Directeur(trice) Général(e), d’association, de coopérative (SA), de mutuelle, d’entreprise sociale de type SA ;
Président(e) du comité d’audit (Mutuelle) ;
Directeur(trice) Général(e) d’association, de coopérative (SA), de mutuelle, d’entreprise sociale de type SA ;
Directeur(trice) d’établissement, d’association, de coopérative (SA), de mutuelle, d’entreprise sociale de type SA ;
Directeur(trice) adjoint(e) d’association, de coopérative (SA), de mutuelle, d’entreprise sociale de type SA ;
Gérant(e), co-gérant(e) de coopérative (Sarl) ;
Gérant(e), co-gérant(e) d’entreprise sociale (Sarl) ;
Secrétaire général(e) élu(e) ou salarié(e) d’association, de comité d’entreprise, de fondation ;
Délégué(e) général(e)/national(e)/régional(e) d’association, de comité d’entreprise.

 

Lieu d’exercice

Le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire est un secteur économiquement important, soucieux de la prise en compte éthique de l’individu dans la démarche de l’entreprise.
Particulièrement dynamique, il couvre l’ensemble des secteurs d’activité de l’économie dans une dimension d’ancrage territorial très forte.
Quelques exemples de secteurs d’activités couverts :
Lien social et familial : centre sociaux et socio culturels, aide à domicile, animation, foyers, résidences sociale et services pour jeunes, logement social ;
Tourisme social : centre de vacances ;
Information-accompagnement des structures et des personnes au projet social et professionnel : missions locales, CRIJ ;
Insertion sociale et professionnelle : EI (Entreprise d’Insertion), AI (Association Intermédiaire), ETTI (Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion), Régie de quartier ;
Social, médico-social et sanitaire : secteur sanitaire et social privé à but non lucratif ;
Coopération de production : SCOP (Société coopérative et participative) et SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), coopératives de producteurs, coopératives métiers, coopération bancaire ;
Agriculture et agro-alimentaire : coopération agricole, viticulture, agriculture en général, industrie agro-alimentaire ;
Assurance : mutuelles assurance auto, moto, habitation ;
Santé : mutuelles santé, centre de soins, centre de santé, centres optiques.

La fonction de Dirigeant d’Entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire s’exerce très majoritairement dans les petites et moyennes entreprises de type TPE (Très Petite Entreprise) ou PME (Petite et Moyenne Entreprise).

 

Textes de références

 

Résumé descriptif de la certification.

Durée et contenus

Ce cycle vise le développement de la compétence managériale des dirigeants d’associations, coopératives ou mutuelles, pour une performance économique et sociale de leur entreprise.

La formation en continue :

Le parcours complet du cycle de formation de Dirigeant d’Entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire est de 364 heures et se déroule sur 18 mois à raison d’un séminaire de 2  ou 3 jours toutes les 3 à 4 semaines.

La formation en discontinu :

La modularisation de la formation vous permet d’envisager un parcours à la carte avec une inscription sur des blocs de compétences de façon non linéaire. La durée de formation varie de 6 à 11 jours selon les blocs, toujours avec un rythme d’un séminaire de 2 ou 3 jours toutes les 3 à 4 semaines.

 

Le dispositif de formation est conçu selon les modalités suivantes : 6 blocs de compétences accessibles sur entretien de pré-positionnement et certifiables indépendamment les uns des autres.

Le parcours de formation est construit à partir du bilan entrepreneurial de chaque entreprise.

Constitué de modules thématiques, il est articulé autour de la « recherche-action » et d’analyses de pratiques managériales.

Un ensemble de modules transversaux (MT) est proposé dès le démarrage de la formation puis au fil de l’eau :

Bloc de compétences 1 – Réalisation d’un diagnostic systémique de l’entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire

6 modules – 9 jours – 63 h (prévoir +1 h pour les épreuves de certification) : 1 827€ (frais d’examen inclus)

M11 : Histoire et enjeux de l’ESS (1 jour)

M12 : ESS et territoire (1 jour)

M13 : Enjeux de l’utilité sociale et du développement durable (1 jour)

MT1 : Bilan entrepreneurial (4 jours)

♦ MT2 : Analyse des pratiques managériales (APM) : posture managériale (1 jour)

♦ MT3 : Structuration et écriture du rapport de certification (1 jour)

 

Bloc de compétences 2 – Élaboration du projet stratégique de l’entreprise de l’ESS

5 modules – 10 jours – 70 h (prévoir +1 h pour les épreuves de certification) : 2 030€ (frais d’examen inclus)

♦  M21 : Analyse stratégique et développement de l’entreprise (4 jours)

♦ M22 : Marketing commercial (1,5 jours)

♦  M23 : Mesure de l’impact social et sociétal (1,5 jours)

♦ MT2 : Analyse des pratiques managériales (APM) : accompagnement du changement (2,5 jours)

♦ MT3 : Structuration et écriture du rapport de certification (0,5 jour)

 

Bloc de compétences 3 – Animation des instances de gouvernance, des acteurs internes et partenaires autour du projet stratégique de l’entreprise de l’ESS

7 modules – 11 jours – 77 h (prévoir +1 h pour les épreuves de certification) : 2 233€ (frais d’examen inclus)

MT1 : Retour sur le bilan entrepreneurial (0,5 jour)

M31 : Dynamique et coopération des acteurs d’une entreprise de l’ESS (2 jours)

M32 : La gouvernance au sein des entreprises de l’ESS (2 jours)

M33 : Négociation, mobilisation des acteurs et dynamique entrepreneuriale 24 jours)

M34 : Stratégie de communication (2 jours)

♦ MT2 : Analyse des pratiques managériales (APM) : la gouvernance démocratique (2 jours)

♦ MT3 : Structuration et écriture du rapport de certification (0,5 jour)

 

Bloc de compétences 4 – Structuration et pilotage de la dynamique interne des relations humaines en lien avec les valeurs et le projet stratégique de l’entreprise ESS

6 modules – 9 jours – 63 h (prévoir +1 h pour les épreuves de certification) : 1 827€ (frais d’examen inclus)

MT1 : Retour sur le bilan entrepreneurial (0,5 jour)

M41 : Enjeux et analyse de la politique de gestion des ressources humaines (2 jours)

M42 : Pilotage de la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) (2 jours)

M43 : Management/mobilisation des acteurs en interne (2 jours)

♦ MT2 : Analyse des pratiques managériales (APM)  (2 jours)

♦ MT3 : Structuration et écriture du rapport de certification (0,5 jour)

 

Bloc de compétences 5 – Organisation et conduite de la production et du développement de l’activité

4 modules – 6 jours – 42 h (prévoir +1 h pour les épreuves de certification) : 1 218€ (frais d’examen inclus)

MT1 : Retour sur le bilan entrepreneurial (0,5 jour)

M51 : Démarche qualité et pilotage des processus (4 jours)

M52 : Mesure de l’impact social et sociétal dans le pilotage des processus (1 jour)

MT3 : structuration et écriture du rapport de certification (0,5 jour)

 

Bloc de compétences 6 – Organisation et conduite de la fonction économique et financière de l’entreprise en lien avec la stratégie définie

3 modules – 7 jours – 49 h (prévoir +1 h pour les épreuves de certification) : 1 421€ (frais d’examen inclus)

MT1 : Retour sur le bilan entrepreneurial (0,5 jour)

MT61 : Pilotage financier de l’entreprise et la gestion des ressources financières (6 jours)

MT3 : structuration et écriture du rapport de certification (0,5 jour)

 

Certification professionnelle enregistrée au RNCP niveau 7 (Eu).

Modalité de validation des compétences pour la certification Dirigeant d’Entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire :

Le titre D.E.E.S.S.  est acquis lorsque les 6 blocs de compétences sont certifiés. Chaque bloc de compétence est cerifiable indépendamment des autres

La certification se fait sur la base d’un écrit et d’une soutenance orale.

Une unité reste acquise pendant 5 ans, à partir de sa date d’obtention.

 

Le D.E.E.S.S.peut être obtenu par la VAE (Validation des Acquis d’Expérience).

Certification accessible par la Validation des Acquis de l’Expérience par le dossier présentant les compétences acquises au travers l’expérience des candidats minimum 5 ans d’expérience de dirigeant en ES).

Dans le cadre de la validation par la voie de la VAE : analyse le dossier et échange avec le candidat sur son expérience et les compétences acquises.

 

Personnes en situation de handicap

L’IRTS PACA et Corse propose des aménagements matériels et pédagogiques lors des épreuves de sélection et de certification mais aussi tout au long de la formation.

Pour toute information nous vous invitons à vous rapprocher du référent handicap : Séverine MARCHAL à l’adresse mail suivante : severine-marchal@irts-pacacorse.com

Vous pouvez consulter la page dédiée en cliquant ICI.

 

Lieu de formation

IRTS PACA et Corse – 20, boulevard des Salyens 13008 Marseille

 

L’ACCÈS A LA FORMATION

♦ Les modalités pour candidater:

Dossier de candidature + entretien

Commission de supervision des candidatures

Dossier de financement

 

♦ Nombre de participants : 12 à 16 personnes

 

♦ Date de la prochaine session en PACA : Novembre 2021

 

♦ Réunions d’information (inscription obligatoire) : cliquez ici.

 

Financement

Formation ouverte aux personnes salariées : (OPCO, Transition Pro Plan de développement des compétences de l’entreprise…).

La formation DEESS est éligible au CPF tout public.

Autofinancement.

  Apprentissage.

 

Durée

364 heures + prévoir 6h (3x2h) pour les épreuves de certification

 

COÛT

Coût de la formation :  10 556

 

 

CONDITIONS D’ACCÈS- PRÉREQUIS

La formation est ouverte aux candidats remplissant l’une des conditions suivantes :

Être en fonction de dirigeant d’une entreprise de l’ESS ou en situation d’analyser une situation professionnelle réelle.

Dirigeant en devenir d’une entreprise de l’ESS;

 

Fiche d’information

 

Fiche d’information à  télécharger ici.

Centre d’activité  « Encadrement »

Responsable : Ornella RIZZO

Tél : 04 91 76 99 00

Assistante administrative : Kenlyss BOUGHDIRI

Tél : 04 91 76 99 17